Kia Ora Paihia ! (Bienvenue à Paihia)

Dimanche 18 janvier, au "Boots off K Road", internet café à Paihia

Nous avons quitté Auckland mercredi en embarquant dans un bus pendant 4 heures, en plein cagnat !! Nous avons pris l'autoroute N°1, à deux voies et limitée à 100 km/h. Nous avons traversé des paysages tropicaux, mêlant fougères, palmiers et autres arbres exotiques, aux noms enchanteurs encore méconnus !!

Paihia et ses environs (cf carte dans le Northland) sont la côte d'Azur de la Nouvelle Zélande. Les Kiwis viennent ici en vacances avec leurs bateaux pour profiter de toutes les îles alentours avec leurs petites plages privées. Cette région est appelée "Bay of Islands", et ce n'est pas pour rien car il y a quelque chose comme 144 petites îles et quelques grosses parsemant l'océan. Un petit coin de paradis sans petit coin de parapluie !!



Second travaux d'Hercule : profiter de la plage à votre place





Troisième : prendre des coups de soleil gratinés ! Même avec crème solaire (protection maximale), Sami se débrouille pour peler maintenant du crâne et des oreilles par plaques continentales ! C'est assez ridicule !! Mais il ne faut pas dire à Pauline que son nez est aussi rouge que celui d'un ivrogne !

Quatrième : se gaver de fruits et légumes frais (fraise, cerise, grenade, abricots, pêches, et bientôt pastèques !)
Note pour plus tard : Ne pas racheter de ces légumes verts et ronds, ressemblant pernicieusement à des courgettes rondes, et se révélant par la suite aussi dur d'écorce qu'une noix de coco et qui s'avère être des espèces de mini courges, pas très facile à cuisiner !!


Le vendredi 16, on a pris un bateau à touristes (rassurez-vous, c'est uniquement pour avoir le kit complet qui allait avec !), le mal nommé "Excitor". Il nous a mené à toute vitesse -mais bof- au Hole in the Rock, un trou impressionnant au centre d'une île rocailleuse sous lequel le bateau nous a fait passé. La mer, bleue azur comme partout ici depuis le début qu'on y est, y forme un tumulte de vagues désordonné avec des embruns et de l'écume.

Tout ça était assez joli mais ce qui valait vraiment le détour, au sens propre, c'est le retour avec escale de 4h sur Urupukapuka, une île quasi déserte à part les quelques campeurs et les 2-3 touristes. Accueillis par une plage paradisiaque, on s'est baigné dans une mer transparente mais pas si chaude qu'elle y parait. Chants d'oiseaux, arbres toujours aussi exotiques et champs de moutons crottant partout sur les chemins de traverse... Vraiment le paradis.


Paihia nous servira de base pour encore quelques jours, avant d'entamer de l'éclaircissage de mandariniers (eh oui, on a dit qu'on ferait dans l'exotique, et bah c'est dans tous les sens du terme !) à partir de vendredi 23 janvier pour deux semaines. Les photos risqueront de beaucoup moins varier et d'être moins évocatrices ;-)...

Anecdote qui n'a rien à voir : ici, les passages pour piétons sont marqués comme des cédez le passage ! c'est assez halucinant de voir tout le monde s'arrêter pour toi alors que tu n'as même pas encore un pied sur le passage clouté !! Ca change de la France ! On va devoir devenir des chauffards du dimanche plus sympas avec les piétons...

1 commentaire:

  1. David, Florence et Claire18 janvier 2009 à 13:43

    Salut les touristes,

    c'est pas le tout d'essayer de nous faire croire que vous en profitez, parce qu'une fois rentré, on va vous en poser des questions... parce qu'on scrute tout ce que vous dite...

    Exemples choisis :
    - "Nous avons pris l'autoroute N°1, à deux voies et limitée à 100 km/h.", bon, sur ce coup là ça ira... j'ai vérifié, ils utilisent bien le système métrique (j'étais persuadé du contraire),
    - "Second travaux d'Hercule : profiter de la plage à votre place", bon (non j'ai pas dit deux fois bon), mais où est le premier travail d'Hercule? AH AH AH, vous ne pensiez pas qu'on allait scruter à ce point :) c'est pas le tout de prétendre essayer de profiter de la plage à notre place. Parce que nous, quand on profite de la plage, c'est en tant que professionnel de la plage, ça ne rigole pas :)
    - "on s'est baigné dans une mer transparente mais pas si chaude qu'elle y parait.", c'est quoi pas si chaud que ça? parce que nous on s'attendait à un 28°C bien de chez nous (enfin, de chez nous à la Martinique, pas de chez nous en Haute-Saône...), mais vérifications faites (hé oui, une fois de plus) la météo annonce de 13°C à 19°C pour la météo en Nouvelle-Zélande (ne me demandez pas où, je ne suis pas allé voir dans les détails)... Le pire dans cette histoire, c'est que wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Z%C3%A9lande#Climat) nous a réservé une sacré surprise, on pensait qu'il y faisait plus chaud que ça !
    - "ici, les passages pour piétons sont marqués comme des cédez le passage !", là, j'ai bien peur que les passages pour piétons à la française soient l'exception et non l'inverse (nous partageons cette exception avec quelques pays avec lesquels nous partageons également une certaine culture dite latine).

    Bon c'est pas tout ça, mais si ça continue, on faire un commentaire encore plus long que le message initial, mais bon, dans la famille, on aime bien débattre de tout et de rien (surtout de rien?).

    Enfin, à l'origine, on devait juste poster un commentaire pour vous demander, que dis-je, pour exiger de passer un bon séjour, et surtout d'en profiter à 150 % minimum.

    Bisous,

    David, Florence et un AREUH de Claire.

    RépondreSupprimer